Guerriers, assassins, héros…

Parmi les parutions Fantasy du 28 septembre, il y a en particulier la suite de deux cycles en cours de publication : Lame bannie et À pierre fendre. Deux cycles prouvant que le genre a encore beaucoup à offrir…

Parlons d’abord d’Assassini, le cycle de Fantasy historique de l’ami Jon Coutenay Grimwood. À sa parution, l’an dernier, le premier volume du cycle en avait surpris plus d’un, grâce à son intrigue et son décor, tous deux assez éloignés des canons du genre. Et pour cause, la trilogie emprunte aussi bien à la littérature vampirique qu’au roman historique.

Car c’est dans une Venise imaginaire que prend place l’intrigue, en 1407. Une Venise tenue par les Millioni, une lignée ducale remontant au célèbre Marco Polo. Dans cette réalité, la Sérénissime, comme on l’appelle, reste la ville des masques, de la tromperie… Et du meurtre. La cité est le théâtre d’une guerre secrète entre les puissants qui veulent le pouvoir.

Un an plus tard, rien n’a changé, sauf pour Tycho. Ancien esclave, recueilli par le maître assassin, il est devenu l’une des pièces maitresse du jeu d’échec qui se joue ici. Adoubé pour service rendu à la Régence, l’ex-assassin a son avenir tout tracé. Mais sa bonne fortune lui importe peu. À quoi bon, s’il ne peut conquérir la femme qu’il aime ? Car les empereurs de Byzance et d’Allemagne sont sur le point de se déclarer la guerre, et chacun compte bien s’emparer de Venise en mariant son fils à dame Giulietta. À seize ans, à la fois vierge, mère et veuve, elle est la clé de quiconque voudrait réclamer le trône.

Au cœur de la tourmente apparaît une jeune fille nue et couverte de boue. Elle s’est arrachée à sa tombe sur l’île cimetière du lagon pour assassiner ceux qui l’y ont enterrée. Le sort de Venise repose entre les mains de ces trois êtres, torturés par leurs secrets, qui pourraient bien la laisser s’effondrer sans état d’âme…

Plus classique dans sa forme, la série Terre de Héros est pourtant bien loin des codes. On peut même dire de la trilogie de Fantasy de Richard Morgan (le génialissime auteur de Carbone modifié et de ses suites) qu’elle tord le cou aux clichés. Mieux, elle les décapite : un cadre épique mais cruel et des personnages violents, considérés comme des parias.

Après le fantastique Rien que l’Acier, l’auteur nous rappelle au bon souvenir de Ringil. Fuyant son passé, la famille qui l’a renié, et les magnats du commerce d’esclaves qui veulent sa peau, il n’a plus qu’un endroit où se réfugier : Yhelteth. Il y trouve asile au cœur de l’empire du Sud, auprès d’Archeth et d’Egar le Tueur de Dragons, ses anciens frères d’armes.

Dix ans plus tôt, et malgré leur victoire contre les envahisseurs, ces trois-là ont tout perdu. Et s’ils ont réussi à défaire la récente attaque dwenda, le danger est cette fois beaucoup plus près d’eux. Qu’à cela ne tienne. Ringil ne sait pas grand-chose des événements qui vont se produire. À l’inverse, ses ennemis ignorent de quoi il est capable lorsqu’il lâche bride à sa fureur…

Les deux ouvrages vous attendront à partir du 28 septembre en librairie !

Une réflexion au sujet de « Guerriers, assassins, héros… »

  1. Ping : Brèves et trucs de Geeks du lundi 17 septembre 2012 | Le blog de la Fantasy Team

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *