Bragelonne numérique maintenant au Canada

Une nouvelle entièrement dédiée à nos lecteurs québécois et canadiens francophones, et une bonne ! En effet, à partir d’aujourd’hui, le catalogue numérique commun à Bragelonne et Milady est désormais ouvert au Canada !

Dans la mesure où la majorité des boutiques françaises en ligne sont techniquement inaccessibles pour vous, résidents de la Belle Province, nous vous savions nombreux à attendre patiemment (ou pas) que la situation change… et c’est désormais chose faite.

Depuis aujourd’hui, une large sélection de titres numériques (146, pour être exact) est disponible sur les trois principaux points de vente locaux, c’est-à-dire : Amazon.ca, iTunes Canada et Kobo.

Cette sélection concerne :

  • la quasi-intégralité des œuvres de Raymond E. Feist, de La Trilogie de l’Empire à La Guerre des démons… en passant par l’édition collector de Magicien !
  • les romans francophones : Les Lames du Cardinal de Pierre Pevel, Maeve Regan de Marika Gallman, La Moïra de Henri Lœvenbruck, Ayesha d’Ange, Leïlan de Magali Ségura, Genesia d’Alexandre Malagoli, etc. Un certain nombre de nouvelles et de Bragelonne Classics font également partie du lot.
  • les trois collections de Milady Romance : Pemberley (Le Journal de Mr Darcy), Central Park (Pour un Tweet avec toi) et Vendôme (Les Jeudi au parc).

Dès l’an prochain, des mises à jour régulières compléteront ce catalogue, comme c’est le cas de notre côté de l’Atlantique.

Sachez aussi que la même politique de prix est attribuée aux boutiques locales : nos tarifs resteront attractifs sur les boutiques canadiennes pour la simple raison que nous utiliserons le même ratio de réduction entre le prix du papier et celui du numérique.

Bons téléchargements à tous !

3 réflexions au sujet de « Bragelonne numérique maintenant au Canada »

  1. Ça serait super qu’on les retrouve ailleurs aussi, car c’est trois site là ne font pas le format epub pour les sony reader… juste bon avec les KOBO ou les ipod ou tablette apple…. C’est moche… On pense pas à nous tant que ça finalement….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *