Petit Prince est devenu Roi

Il est de retour. Et il n’est toujours pas content.
Lui, ne dessine pas de mouton. (Quoi que, avec le bout d’une lame…)
Lui, c’est Jorg, le « héros » de L’Empire brisé.

Le Prince écorché n’a pas été la sensation de l’an dernier sans raisons. La psyché de l’Honoré Jorg Ancrath était tellement bien amenée que, couplée à une noirceur rarement atteinte dans un roman de Fantasy (pas même par George R.R. Martin) et à un style aussi beau qu’incisif, Mark Lawrence rendait concevable toute la fascination que le Côté Obscur de la Force peut exercer en chacun de nous.

Le jeune garçon avide de pouvoir et de vengeance que nous connaissions a fait place à un homme qui, de lui-même, et alors qu’il a atteint son but, ne se détourne pas des ténèbres. Au contraire, il les embrasse.

Désormais âgé de dix-huit ans, Jorg reste hanté par le passé. Autant tourmenté par les atrocités qu’il a commises que par celles qu’il a subies étant enfant, son besoin de vengeance continue à le consumer. Mais seigneurs et roitelets se disputent toujours l’Empire brisé, brûlant la terre des feux de cent batailles.

L’armée des nations unies contre lui marche maintenant dans da direction, avec à sa tête un champion chéri du peuple. Confronté à un ennemi bien plus puissant, Jorg sait qu’il ne pourra pas l’emporter à la loyale.

Mais il n’a jamais eu l’intention de jouer selon les règles.

Si elle n’avait pas été liée à sa propre histoire, la menace qui pèse sur la personne de Jorg n’aurait été qu’un prétexte lui permettant d’user de sa haine et de la diriger vers ses nouveaux ennemis. Mais les tireurs de ficelles sont justement ceux qu’il espérait bien pouvoir retrouver… et dans les fins fonds de sa demeure se trouve l’arme qui lui assurera la victoire.

Le Roi écorché vous entraînera dans les noires profondeurs de l’âme de Jorg. Peut-être y trouverez-vous une chance de salut… peut-être pas.

Réponse le 25 janvier en librairie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *