Un homme. Un royaume. Un destin.

Le Chevalier, premier volume de la nouvelle série de Pierre Pevel est disponible en librairie depuis aujourd’hui. Vous connaissez les coulisse de cette saga, mais peut-être pas encore son histoire. Alors, juste avant le week-end, voici ce que vous devez savoir sur la situation politique du Haut-Royaume

« Il avait nom Lorn Askariàn.
Certains disent que le malheur arriva par lui
et d’autres qu’il fut la cause que tout fut sauvé.
Dans ses veines coulait le sang noir des héros condamnés. »

1304-haut-royaume1

Amis lecteurs, vous allez visiter le Haut-Royaume alors qu’il est sur le point de connaître sa période la plus sombre. La nation du souverain Erklant II paraît toute puissante, mais il est affaibli par une rébellion qui gronde à ses frontières. C’est pour cette raison qu’il va, en dernier recours, libérer le héros de cette histoire, Lorn. Ce dernier y a passé les trois dernières années de sa vie, après avoir été accusé de haute trahison, lors d’un semblant de procès.

Nommé Chevalier du Trône d’Onyx, Askariàn a pour mission de protéger l’autorité royale. Héros valeureux, il est une figure d’espoir pour le peuple, mais il poursuit également un but secret : retrouver ceux qui l’ont maintenu en captivité… et leur faire sentir le goût de la vengeance.

Notre nouvel ami se retrouve donc au cœur de cet échiquier riche et complexe. Un décorum qu’il ne connaît que trop bien, puisqu’il le fréquentait déjà avant sa disgrâce, en tant que meilleur ami de l’un des trois princes du Haut-Royaume. Alors que tout autre que lui aurait accueilli ce retour parmi les hautes sphères comme un don du ciel sans plus se poser de questions, Askariàn, lui, profite de cette nouvelle ascension pour rechercher deux choses. Une réponse, et la vengeance.

Bien que le Trône d’Onyx ait absout ses supposés crimes, Lorn va chercher à comprendre pourquoi il a ainsi été accusé par le roi, alors qu’il était un proche et un fidèle de la Couronne. Il sera plus qu’un simple témoin des événements qui vont changer son pays à jamais. Cet homme va voir son destin intimement lié à celui du Haut-Royaume.

Bonne lecture. 🙂

Une réflexion au sujet de « Un homme. Un royaume. Un destin. »

  1. J’ai eu la désagréable surprise de ne pouvoir commander le roman de Pierre Pevel dans les deux petites librairies de la ville où je travaille (d’accord, je vis en zone rurale, mais quand même…). Motif ? Epuisé chez l’éditeur !
    Je viens donc de me tourner vers un gros site de vente de en ligne, j’attends que ma commande soit expédiée pour crier victoire. Que l’on ne vienne pas me reprocher ensuite de ne pas faire vivre les petites librairies…
    Je constate donc un dysfonctionnement : soit les deux libraires ont cafouillé, rien compris, ont eu affaire à je ne sais quel intermédiaire incompétent, etc. , soit le livre est déjà épuisé (3 semaines après la sortie ! ).
    Si ce dernier cas de figure est exact, il faudra que vous m’expliquiez… Combien d’exemplaires imprimés ? 34 ? 756 ? 2000 ?
    Vous tiens au courant de toute façon.
    Cordialement
    Folfaerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *