Blitz, suite et fin.

Il y a très exactement un an, nous jurions que Black-out serait votre plus belle lecture de science-fiction de l’année. Au regard des ventes du livre et de son accueil critique tout bonnement unanime, on peut dire que le pari est gagné, du moins en partie.

En partie seulement car il nous restait à publier le second volet, All Clear. Mais c’est désormais chose faite !

Note : Cet article est tout particulièrement dédié aux libraires de premier niveau
qui ont effectué un extraordinaire travail de prescription autour de cet ouvrage.
Une nouvelle fois, merci de nous avoir fait confiance
et d’avoir répandu la bonne parole.

Blitz #1 : Black-out de Connie Willis          Blitz #2 : All Clear de Connie Willis

Dans Black-out, trois étudiants en histoire quittent Oxford et l’année 2060 pour effectuer des recherches sur la Seconde Guerre mondiale. Arrivés en 1940, tous trois se retrouvent bloqués en plein Blitz londonien. Il ne leur faut pas seulement batailler pour trouver un moyen de rentrer chez eux, mais aussi survivre aux bombardiers d’Hitler qui tentent de réduire la capitale britannique à néant.

Dans le second volume, la situation s’est encore aggravée. De petites divergences avec les archives historiques semblent indiquer que, d’une manière ou d’une autre, l’un des trois personnages – ou peut-être tous – a modifié le passé et changé l’issue de la guerre. Le credo selon lequel on peut observer le passé sans jamais l’altérer a toujours été le pilier de la théorie du voyage temporel. Mais la théorie apparaît soudain horriblement, tragiquement fausse.

En parallèle, en 2060, le directeur de thèse des apprentis historiens et un jeune homme amoureux de l’une des « prisonnières » engagent un combat acharné et en apparence impossible : retrouver les trois aiguilles manquantes dans la meule de foin de l’Histoire.

Raconté avec compassion, humour et un art inspiré et irrésistible, All Clear est plus que l’apothéose triomphale de l’aventure commencée avec Black-out. Ce n’est pas seulement l’extraordinaire talent de Connie Willis, ni sa maîtrise des histoires de voyages dans le temps, qui font de ce diptyque l’un des plus grands romans de SF de ces dix dernières années. C’est l’humanité et l’empathie qui se dégagent de cette histoire. Blitz est la création la plus bienveillante, la plus sincère que l’auteure américaine ait jamais écrite. C’est une célébration lucide de la confiance, de l’amour, des actes d’héroïsme discrets du quotidien et des sacrifices que l’Histoire néglige trop souvent.

Black-out et All Clear n’ont pas décrochés les trois principales récompenses littéraires (les prix Hugo, Locus et Nebula) sans raisons. Ce sont deux livres qui resteront gravés dans vos mémoires. Deux livres qui vous feront vous sentir vivants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *