Trois hommes. Une bataille. Pas de héros.

Avec la sortie de Servir froid, vous avez appris que Joe Abercrombie aimait jeter des pavés dans la mare de la Fantasy épique. En voici une nouvelle preuve avec Les Héros, son petit chef-d’œuvre.

Selon la légende, Dow le Sombre aurait tué plus d’hommes que le pire des hivers et conquis le trône du Nord en semant le chaos derrière lui. Jaloux, son voisin le roi de l’Union lui envoie ses armées : des milliers d’hommes bardés de fer se dirigent ainsi vers un cercle de pierres oublié, sur une colline sans intérêt, dans une vallée sans importance.

Bremer dan Gorst, fine lame disgraciée, Calder, prince sans couronne, et Curnden Craw, dernier honnête homme du Nord, se retrouvent inexorablement entraînés dans une guerre sans honneur.
Trois jours de bataille sanglante scelleront le destin du Nord. Cependant, entre les conspirations, les querelles et les jalousies mesquines, il y a peu de chances que ce soient les coeurs les plus nobles, ni même les bras les plus forts, qui l’emportent.

Malheur aux peuples qui ont besoin de héros…

Les Héros de Joe Abercrombie

Cette histoire au titre partiellement sarcastique, vous l’aurez compris, se déroule dans le même univers que Servir froid. (Pour autant, c’est bouquin parfaitement autonome, lui aussi.) Mais ne vous attendez pas à voir du pays. Vous resterez coincés à Osrung, là où se livrera une terrible bataille… LA bataille.

À l’instar de tous les soldats contraints d’aller au front, vous deviendrez prisonniers de cet affrontement. Vous serez les témoins du point culminant d’un conflit d’envergure entre deux nations. La bataille durera trois jours et sera sanglante. Ce livre est un récit de guerre. Joe s’évertue à s’éloigner encore des modèles idylliques de la Fantasy.

Ici, vous ne croiserez pas de chevaliers blancs ou de guerriers bienveillants. Les belligérants sont violents, ambitieux, égoïstes, avares… peut-être même incompétents. Mais tous savent qu’on ne peut pas faire la guerre noblement. Les protagonistes sur cette scène sont gris, et leurs motivations ne sont pas forcément bien intentionnées. Mais c’est en partie pour ça que ces personnages se révèlent passionnants.

Les Héros est un récit de guerre, mais aussi une étude sur la nature de la bravoure. L’auteur cherche à faire la distinction entre les actes héroïques et les motivations cachées dans ce mélange de péripéties et de coups de théâtre, le tout agrémenté d’une large dose d’humour bien noir.

Une partie de la critique britannique considère qu’il s’agit du meilleur livre de l’auteur. À vous de vous faire votre propre opinion…

Les Héros vous attendent dès maintenant en librairie, dans une édition reliée aussi superbe que Servir froid et que Pays rouge, son prochain livre à paraître au printemps 2014 !

photo 3     photo 2     photo 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *