Numérique, semaine 6 : J.H. Rosny aîné, Christelle Verhoest & Robert E. Howard

Voici la liste des différentes sorties de la semaine pour le catalogue d’e-books commun à Bragelonne, Milady et Castelmore.

Sombre Héritage #1 : La Vision de l'Encercleur de Christelle Verhoest

LE LUNDI 03 FÉVRIER

J.H. Rosny aîné :

  • Les Profondeurs de Kyamo (0,99 €)
  • La Contrée prodigieuse des cavernes (0,99 €)
  • La Force mystérieuse (0,99 €)

 LE MERCREDI 05 FÉVRIER

logo-snark-noir-sur-blanc

  • Sombre héritage #1 : La Vision de l’Encercleur de Christine Verhoest (4,99 €)

LE VENDREDI 07 FÉVRIER

  • Les Ombres de Canaan #1 : La Pierre Noire de Robert E. Howard (4,99 €)

 

Une semaine calme, mais avec trois auteurs importants pour nous.

Rosny aîné se charge à lui seul de la livraison hebdomadaire de Bragelonne Classic avec pas moins de trois titres, et Howard voit son recueil Les Ombres de Canaan enfin disponible sous forme dématérialisée, en deux parties (la seconde étant prévue pour la semaine prochaine).

Le dernier membre de cette trinité est une nouvelle à notre catalogue. Il s’agit de Christine Verhoest, et elle a la lourde tâche d’inaugurer la bit-lit au sein de la collection Snark. Mais comme la lecture de La Vision de l’Encercleur vous le prouvera, elle relève le défi avec brio !

Nous aurons d’ailleurs l’occasion d’interviewer Christelle d’ici peu, comme nous l’avons fait avec Mathias, Silène et Jeff.

 

Bonne lecture !

4 réflexions au sujet de « Numérique, semaine 6 : J.H. Rosny aîné, Christelle Verhoest & Robert E. Howard »

  1. Il est dommage que vous oubliiez – pour la collection Brage (et pour -parfois _ la collection ‘classique’) – une des raisons de votre succès (dans les autres collections) : un rapport qualité/prix inégalé.
    Qui veut payer 1€ pour 20 pages ? (cas des « Profondeurs de Kyamo » ), surtout pour un auteur libre de droit !
    Pour les collections de faible nombre de pages, faites des compilations, plutôt que d’attirer l’attention sur des coûts…inusités.

    Comparez : un auteur récent (avec des droits d’auteur, je suppose 😉 ) et un ‘classique’ ou une novella.
    Croyez-vous que les lecteurs ne calculent pas, un minimum ?

  2. Très franchement, J, à 1 € le fichier, on n’arnaque personne. Et ce n’est pas avec ça qu’on pourra construire une piscine dans nos bureaux et qu’on la remplira avec du champagne.

    Rosny aîné est l’un des rares auteurs dont les romans sont dans le domaine public. (La comparaison que vous proposez ne tient donc pas.) Toutefois, nous le publions en papier. Faire de même en numérique est une évidence puisque nous avons une politique d’auteurs.

    De plus, on n’oblige personne à acheter ces versions-là. On ôse espérer que ceux qui le souhaitent le fond parce qu’ils veulent lire ces ouvrages et qu’ils apprécie nos efforts.

  3. Je n’ai jamais voulu parler d’arnaque, mais de positionnement maladroit ou incohérent par rapport à vos autres parutions.
    Personnellement, j’adore vos collections Bragelonne et Milady (j’achete régulièrement vos ebook)
    A contrario, je trouve – même si on ne peut guère parler de prix au kilo 😉 – que vos collections ‘courtes’ sont parfois hors de prix, quand on ramène à un coût ‘à la page’
    Il me semblerait préférable, que dans ces cas là vous fassiez des compilations (pour limiter l’impact du prix fixe sur le prix total). Un recueil de nouvelles, plutôt qu’une nouvelle isolée.

    Bon, pour la piscine, je dois avoir votre bonheur quelque part, mais je crains qu’il ne vous faille rétrécir à une taille enfant.
    Je vais réfléchir à une méthode pour compiler plusieurs piscines 😉

  4. J’entends ce que vous dites, mais ce n’est pas du tout incohérent comme démarche, pour les raison que je vous ai exposées. Vous avez tout à fait le droit d’avoir cet avis sur la question, mais nos argument ne sortent pas de nulle part et se tiennent. 🙂

    Quant à la réunion de nouvelles sous la forme d’un seul et même e-book (une anthologie ou un recueil, quoi) c’est tout à fait faisable techniquement, mais c’est bien plus de paperasse. Par ailleurs, même s’il ne vaut pas pour vous, l’argument du prix tomberait à l’eau pour la majorité des lecteurs, qui s’en détourneraient ainsi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *