Numérique, semaine 9 : Pierre Pelot, Patrick Rothfuss & Jeff Vandermeer

Voici la liste des différentes sorties de la semaine pour le catalogue d’e-books commun à BragelonneMilady et Castelmore.

0904-tueur-roi1

LE LUNDI 24 FÉVRIER

Pierre Pelot :

  • Une autre saison comme le printemps (2,99 €)
  • Dylan Stark #7 : Les Irréductibles (2,99 €)
  • Dylan Stark #8 : Le Hibou sur la porte (2,99 €)

 

LE MERCREDI 26 FÉVRIER

  • Le Retour des Highlander #4 : Le Chef de Margaret Mallory (5,99 €)
  • Cœurs vaillants #1 : L’Équation amoureuse de Nina Rowan (5,99 €)

 

LE VENDREDI 28 FÉVRIER

  • Chronique du Tueur de Roi #1 : Le Nom du Vent de Patrick Rothfuss (14,99 €)
  • La Bible Steampunk de Jeff Vandermeer & S.J. Chambers (19,99 €)

 

En plus des traditionnelles fournées de Bragelonne Classic et de Milady Romance, on retiendra cette semaine la sortie de La Bible Steampunk. Un bel objet dans sa version papier demeure un bel objet dans sa version numérique. Le guide étant riche en illustrations, c’est particulièrement sur les tablettes que ce titre prend toute sa dimension.

Mais c’est aussi ce vendredi que l’un de nos plus grands auteurs fera – enfin ! – ses premiers pas sur les sentiers du numériques. Après des années d’attente, Le Nom du Vent sort enfin en e-book ! Il sera suivi par les deux parties de La Peur du Sage, respectivement le 14 mars et le 18 avril.

Bonnes lectures à tous !

5 réflexions au sujet de « Numérique, semaine 9 : Pierre Pelot, Patrick Rothfuss & Jeff Vandermeer »

  1. Hello
    Alors là, je comprends pas, concernant « la peur du sage  » 2 parties en
    NUMÉRIQUE ?
    Pour les livres, séparé le livre en 2, je comprends, nb de pages, poids, c’est un pavé…. mais pour le numérique, il n’y a pas lieu d’être.
    Qu’il y est 50 ou 1000 pages c’est la même chose c’est du numérique.
    Pourquoi le faire payer 2 fois?.
    C’est décevant de votre part.

  2. On a songé à unifier les deux parties en un seul fichier numérique. Mais non seulement ce n’est pas juste par rapport aux les lecteurs qui ont acquis la version papier en grand format, mais aussi pour les quelques (rares) auteurs qui étaient dans le même cas par le passé, et qui voient leurs ouvrages découpés étalement disponibles en numérique sous la forme de deux fichiers.

  3. Et un intégrale papier de La Peur du Sage sera-t-il disponible un jour ? Ce serait génial, j’aurais trop envie de lire cette série qui fait beaucoup parler d’elle, mais je ne supporte pas les habitudes des éditions françaises de tronçonner des œuvres littéraires de cette façon… Merci d’avance pour votre réponse !

  4. @ Cesba, Bragelonne

    Merci pour les réponses je croyais que vous m’aviez zappé.
    Mais je ne comprends pas votre raisonnement, en quoi cela est il injuste?
    Papier et numérique, c’est pas franchement le même support.
    De plus, je n’ai encore jamais entendu quelqu’un ce plaindre parce que vos ebook était moins cher que les livres papiers et que c’était un scandale, il n’y a vraiment que les éditeurs français pour ça.

    Ensuite, vous faites bien vos Intégrales numériques à petits prix, elle est ou la justice avec ceux qui achète, ou on acheté leurs livres papier?

    Avec le papier on à le droit de revendre le livre, elle est ou la justice quand pour un livre numérique on ne peut pas le faire? Etc…

    Et surtout, je vous prenez un peu pour des pionniers du livre numérique en France, vous serviez d’exemple pour les autres éditeurs (sans drm, prix etc…) et là franchement c’est le pire exemple a donner.
    Si vous vous le faites et que personne ne dit rien, c’est la porte ouverte aux abus, dans le futur.

    Concernant les autres auteurs je ne sais pas alors je ne dis rien.

    Il y a une 1ere fois à tout et là c’est peut être le moment de s’y mettre vous croyez pas?
    Ha! aussi, oui je sais j’ai des choses à dires, 14,99 euros pour le 1er tome en ebook, vous nous aviez pas habitué à des prix aussi élevé,c’est pas une bonne surprise.

  5. Il s’agit de mettre les lecteurs, quelque soit leur mode de consommation, sur un pied d’égalité. D’un point de vue économique, ceux qui lisent en numérique sont privilégiés, et c’est normal.

    Mais nos éditions numériques suivent une logique ferme, sur plusieurs aspects. Pour n’en citer qu’un : le prix, indexé sur le format d’origine du livre, grand format ou poche. Pour en citer un autre, qui nous intéresse plus dans le cas présent : un livre papier = un livre numérique. Aller à contre-sens ne serait pas impossible, mais ça reviendrait à faire machine arrière sur d’autres titres tels que La Grande Route du Nord de Peter Hamilton. Non seulement ça demande du temps, mais en plus, c’est contractuellement compliqué.

    Je comprends que vous compariez ça aux intégrales car c’est effectivement proche, techniquement parlant. Mais pas dans la démarche éditoriale. On pourra tout à fait envisager une édition intégrale de La Chronique du Tueur de Roi lorsque le tome 3 sera publié, avec l’ensemble de la série.

    Je n’entrerai pas dans le débat sur l’échange car il n’a pas de rapport avec le sujet que nous abordons. (C’est sur ce point que les lecteurs numériques sont lésés par rapports aux lecteurs papiers, comme quoi,il y a aussi des inconvénients, mais ce n’est pas nouveau… cependant, comme vous le signifiez, on n’est pas spécialement à cheval sur tout ce qui est protections.)

    Quant au prix, seule une minorité de titres sont concernés par les 14,99 €, qui est notre montant le plus élevés. (Les romans de Robert Jordan et peut-être quelques autres.) Ce choix n’est pas dicté par la seule envie de faire du fric. C’est le résultat de calculs qui suivent là encore une logique interne. En l’occurrence, si on ne descend pas en dessous… c’est simplement parce qu’on ne peut pas. Faire des efforts sur les prix n’est pas un problème dans la majorité des cas. Mais il y a certaines fois où c’st juste infaisable.

    J’entends de ce que vous dites, Mina, et croyez bien qu’on aimerait que tout ça suive un plan plus similaire à vos attentes. Mais on n’a nos propres obligations.

    Enfin, bien que ce ne soit pas prévu pour le moment, le prix pourrait baisser à l’avenir. Je fais remonter votre coup de gueule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *