Prince. Roi. Empereur. (Et Dormeur.)

Avec la sortie de L’Empereur écorché, la semaine passée, la trilogie de Mark Lawrence est arrivée à son terme. À cette occasion, nous avons plusieurs petites choses à vous dire..

La voie du trône est acérée. Seuls les écorchés peuvent s’y engager.
Le monde est fissuré et le temps s’y est enfui, nous amenant aux jours derniers, ceux qui nous ont attendus toute notre vie et menacent de nous filer entre les doigts. Ils m’appartiennent. Je me tiendrai devant les Cent, et ils m’écouteront. Je m’emparerai du trône, peu importe qui s’interposera, mort ou vif,
et si je dois être le dernier empereur, alors je vous offrirai une fin mémorable.

C’est ici que le sage se détourne. C’est ici que les saints hommes s’agenouillent et en appellent à Dieu. Voilà les derniers kilomètres, mes Frères. Ne comptez pas sur moi pour vous sauver. Si vous êtes malins, fuyez. Si l’âme vous en dit, priez. Si la bravoure est en vous, tenez bon. Mais ne me suivez pas.
Sans quoi je vous briserai le cœur.

Jorg Ancrath

L'Empire brisé, tome 3 : L'Empereur écorché de Mark Lawrence

Il était un garçon qui voulait devenir roi, puis un roi désireux de forger un empire. Mais bien qu’il soit désormais le souverain de sept nations à l’âge de vingt ans, la vengeance de Jorg n’a toujours pas été accomplie. Les démons qui le hantent sont plus puissants que jamais et, pour les faire taire, il devra s’aventurer vers un sentier encore plus obscur… quitte à détruire tout ce qu’il a accompli.

L’Empereur écorché est disponible dans toutes les bonnes crèmeries depuis une petite semaine, ainsi que sur les plateformes de vente numérique à partir de vendredi prochain. Mais que vous terminiez ce voyage en compagnie du sympathique Jorg, ou qu’au contraire vous ne l’ayez pas commencé : réjouissez-vous. Pour au moins trois raisons, au choix :

D’abord, parce que la version e-book du livre sera disponible demain au prix exceptionnel de 0,99 € sur tous les stores. Si vous souhaitez découvrir cette fantastique épopée à moindre coût, c’est l’occasion ou jamais.

Ensuite, parce que nous allons mettre en ligne un e-book de Mark Lawrence situé dans le même univers : Le Dormeur écorché. Cette nouvelle ayant été offerte gratuitement aux lecteurs anglo-saxons, nous l’avons faite traduire pour que vous puissiez en profiter également. Elle vous sera proposée dès la semaine prochaine, aussi, nous vous en reparlerons dès lundi.

1406-dormeur-ecorche

Enfin, parce que, d’une manière générale (papier ou numérique), il est fort probable que vous entendiez parler à nouveau de monsieur Lawrence dans les prochains temps. Mais ceci est une autre histoire…

Sur ce, bonne lecture à tous. Et bon week-end.

3 réflexions au sujet de « Prince. Roi. Empereur. (Et Dormeur.) »

  1. Et pour la nouvelle, pour ceux qui préfèrent le format papier, ils l’ont dans le cul, c’est bien ça, en clair ?

  2. Que lis-je ?
    « L’Empereur écorché est disponible dans toutes les bonnes depuis une petite semaine »

    Vous ne rendez pas la tâche facile au lecteur. Non seulement, il faudra mettre la main sur une de ces bonnes en question (y en a-t-il encore aujourd’hui ?), mais en plus il faudra lui arracher le livre. Quelle idée de les mettre là… Pauvres bonnes ! 😉

    (Oui, j’ai très bien compris qu’il manquait le mot « librairie » mais c’était trop tentant !)

    Sinon, je pense avoir loupé le coche de l’Empereur Écorché à 0,99€, j’ai tenté de le trouver sur Amazon (Kindle) mais le prix affiché était de 12,99… J’en conclus qu’il s’agissait d’une affaire d’un jour. Tant pis pour moi, je n’avais qu’à être plus réactive… (à 20 minutes près !)

  3. Ce qui préfèrent le format papier doivent prendre conscience qu’en l’occurrence, nous offrons un bonus gratuit. Nous en faisons un e-book parce que nous en avons la possibilité, mais à la base, il s’agit d’un court texte publié sur le site de l’auteur. Il peut donc tout à fait être lu sur un écran d’ordi. Que ce soit sur un site ou sur une interface de lecture dédiée à cet effet.

    Une impression est hors de question puisque, comme je vous le disais, c’est du gratuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *