Les Sept d’avril

Découvrez les différentes illustrations de couverture de la production du mois chez Bragelonne.

Comme à notre habitude, commençons par présenter les représentants de la Fantasy, avec deux bouquins qui sont des événements à eux tous seuls : À ma gauche, Le Fantôme du souvenir, avant-dernier épisode de la saga best-seller de Terry Goodkind qu’on ne présente plus. Raphael Lacoste récidive sur la couverture, comme vous le savez. Sachez au passage qu’un concours est organisé sur le site Le Sourcier de Vérité, vous permettant de gagner ce fameux tome 10. À ma droite, l’Ombre de K.J. Parker. L’auteur de La Trilogie Loredan fait son grand retour avec ce cycle du Charognard, dont vous nous direz des nouvelles.

              

On continue par deux intégrales, et pas des moindres. D’une part, l’omnibus du cycle Vif-Argent de Stan Nicholls, que vous étiez nombreux à attendre, et d’autre part un nouvel ouvrage dédié à Robert E. Howard. Également mitonné par Patrice Louinet, Les Dieux de Bal-Sagoth est le premier d’une série de trois centrée sur les récits de Dark Fantasy de l’auteur texan. Notez que Didier Graffet est à lui seul l’auteur des illustrations de ces deux romans, ainsi que du Parker.

              

On enchaîne avec ce qui est un énorme coup de cœur pour le service éditorial : Mais c’est à toi que je pense, le thriller choc de Gary A. Braunbeck. Aussi beau qu’il est effroyable, c’est là une perle dont on n’a pas fini de vous parler. C’est notre Fabrice Borio qu’on doit cette ingénieuse idée pour la couverture. On en reparlera…

Du côté de la SF, Laurent Genefort vous déterre un nouveau Trésor. C’est cette fois l’auteur britannique Eric F. Russel qui est à l’honneur dans ce recueil intitulé Prisonniers des étoiles et qui comprend pas moins de quatre romans ainsi que plusieurs nouvelles. Ici, Gary Jarnoz persiste à illustrer une Science-Fiction haute en couleur, après Très loin de la Terre, et Cap sur l’Armageddon, le mois dernier.

On terminera par annoncer le grand retour de Ian Fleming et de son cher James Bond. 007 revient dans Les Diamants sont éternels, une nouvelle fois sous des atours offerts par l’ami Sarry Long.

Rendez-vous le 16 avril en librairie !

3 réflexions au sujet de « Les Sept d’avril »

  1. Mais moi c’est le mois de mai que j’attends avec impatience !!! :p

  2. hâte de lire « mais c’est a toi que je pense » , je sens que je vais adorer et la couv est trés forte, bravo 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *