Bienvenue en Enfer

La sortie des Évangiles Écarlates est un véritable événement. C’est un roman attendu depuis près de 20 ans. On va aujourd’hui tenter de comprendre pourquoi…

01-16-Scarlet-Gospel

« J’ai vu le futur de l’horreur. Son nom est Clive Barker. »
Stephen King

Dans la littérature d’épouvante, on distingue notamment les enfants d’Edgar Allan Poe. L’héritage de l’architecte de l’horreur psychologique est prégnant dans leur écriture. Parmi eux, Clive Barker tient un peu le rôle du petit surdoué turbulent mêlant une imagerie gore et sensuelle à ses récits afin de porter le genre à un niveau rarement atteint.

Sacrements, Le Voleur d’éternité, Hellraiser… des noms qui auront marqué des générations de lecteurs et de cinéphiles. Car Barker troque parfois sa plume d’auteur pour une casquette de metteur en scène, adaptant ses œuvres au cinéma au travers de films devenus instantanément cultes.

Les Évangiles Écarlates parleront ainsi à tous ceux qui auront découvert l’auteur dans les salles obscures car il réunit deux de ses personnages les plus emblématiques : le sadique Pinhead, figure marquante du roman Hellraiser que l’auteur porta lui-même à l’écran, et Harry D’Amour, le détective du paranormal torturé, héros de plusieurs nouvelles et du film Le Maître des illusions (avec Scott Bakula et Famke Janssen).

tumblr_n1an2viwEa1rpd22bo1_400

C’est un duel au sommet. Celui qu’on n’imaginait plus arriver un jour – l’écrivain en parle depuis 1998 ! – entre les représentations déformées du bien et du mal. Clive Barker ne pouvait rien proposer de moins fou au programme de ce roman, qui pourrait bien constituer le pinacle de sa carrière.

Dans l’hypothèse où la carrière littéraire de Barker s’achèverait réellement avec ce livre, on ne pourra faire autrement que de regarder en arrière, pour se rendre compte de l’importance de l’empreinte – de la cicatrice pourrait-on dire – qu’il laissera sur le paysage littéraire fantastique. Car, et c’est la marque des plus grands, comme Tolkien ou Lovecraft, il aura réussi à bâtir sa propre mythologie, terreau créatif inépuisable dans lequel des auteurs comme l’écrivain Kelley Armstrong ou le mangaka Kentaro Miura puisent leur inspiration.

tumblr_n1oe4oMZAa1qe7x4lo1_500

Clive Barker a fait atteindre un nouveau palier à l’horreur et, ce faisant, il a révolutionné le genre non seulement sur le papier mais aussi à l’écran. Si vous ne connaissiez pas encore cet esprit fou, vous aurez beaucoup à découvrir. Vous n’en sortirez certainement pas indemne, mais on vous envie !

Les Évangiles Écarlates sont disponibles en librairie (dans une splendide édition reliée, comme en témoignent les clichés présentés plus bas) et en numérique. Et si vous désirez débuter votre voyage dès maintenant, les deux premiers chapitres du livre sont à votre disposition ci-dessous.

P.-S. : Parce qu’une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, sachez qu’en plus de ce texte inédit bien d’autres travaux du Clive feront leur retour en 2016. On peut déjà vous dire que vous retrouver les cultissimes Livres de sang dans la collection Bragelonne STARS, en deux volumes tout de cuir vêtus (c’est de rigueur). Mais, avant cela, le Snark accueillera en mars un titre un peu à part mais fort intéressant : Dans les Collines, un long entretien exclusif qu’a accordé le maître à Peter Atkins et Dennis Etchison. Après quoi d’autres rééditions suivront. 🙂

IMG_8650      IMG_8656     IMG_8657

IMG_8655     IMG_8653

IMG_8654     IMG_8652      IMG_8652

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *