Visions de feu : Gillian Anderson wants to believe !

Gillian Anderson.

C’est le nom phare de ce mois de février. L’interprète de la légendaire Dana Scully de la série X-Files, ou plus récemment du docteur Bedelia du Maurier dans Hannibal, a donc pris la plume accompagnée de son complice Jeff Rovin. L’auteur d’une bonne pelletée de romans, dont certains de la série Op-Center héritée du défunt Tom Clancy et Gillian Anderson se sont lancés dans le fantastique. Vous imaginez donc facilement notre curiosité lorsqu’on a appris la nouvelle. Et il s’est avéré que l’ex-agent du FBI, en tant qu’auteure, ne manque pas d’ambition…

Partout sur la planète, des adolescents sans aucun lien commencent à présenter des symptômes inexplicables. La fille du représentant indien à l’ONU se met à parler une langue qui n’existe pas et souffre de violentes visions. Une jeune Haïtienne manque de se noyer sur la terre ferme. Un étudiant iranien s’immole par le feu…

À New York, la célèbre psychologue pour adolescents Caitlin O’Hara est chargée de traiter la fille de l’ambassadeur indien, qu’elle pense être sous le choc des tensions qui menacent son pays et pourraient bien mener à une guerre nucléaire. Mais très vite, Caitlin est obligée de reconnaître qu’elle a affaire à un phénomène plus sinistre encore, lié à des forces issues d’une civilisation disparue.

Visions de feu n’est pas un roman conventionnel. Si l’intrigue peut paraître assez classique aux premiers abords, Caitlin O’Hara se révèle rapidement comme un personnage entier. Ce n’est pas une super héroïne, ni un médecin infaillible. C’est quelqu’un d’intelligent et de complexe qui essaie de mener une vie aussi normale que possible, et de trouver un équilibre entre son rôle de mère et sa profession, des plus exigeante. Presque un cliché de série télé, pourrait-on dire.

Mais le déroulement de cette étrange enquête va l’amener à s’interroger sur la nature du monde, sur ce qui est réel et ce qui ne l’est pas. Et sur le pouvoir de l’esprit. Le tout évidemment enrobé d’un cocktail d’action et de suspense. Forcément, on ne peut s’empêcher d’imaginer Caitlin O’Hara sous les traits de Gillian Anderson.

Ce qui ne déplaira à personne !

GillianAnderson

Pour autant, O’Hara n’est pas Scully. Si vous êtes fan de la série de Chris Carter (et qui ne l’est pas ?), vous y retrouverez les éléments qui ont fait le succès des meilleurs épisodes. Mais Visions de feu doit avant tout être considéré comme une oeuvre personnelle, bien ficelée et surprenante. Et puis ce n’est pas comme si vous n’aurez pas droit à votre nouvelle dose d’affaires non classées, avec le grand retour de la série culte, le 25 février, sur M6.

Si vous n’avez jamais vu X-Files… ben, vous ne verrez rien de tout ça, mais vous passerez un bon moment quand même. (Mais honte sur vous.) À noter que l’intrigue amorcée dans Visions de feu se poursuivra dans Rêves de glace, dès cet été.

Dernière chose : pour fêter la sortie du roman, nous organisons un concours sur notre page Facebook !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *